Rechercher

Tout ce qui brille n'est pas d'or




Petit zoom sur les techniques de galvanisation.

Dorure, Plaquage, Vermeil, Gold-filled.asse


Seuls l’or et le platine ne subissent aucune oxydation, les autres métaux s’oxydent et se patinent y compris l’argent. Cela dépend de plusieurs facteurs, notamment l’acidité de la peau, du temps, de l’humidité et d’agression chimique du quotidien : parfum, javel, produit ménager, etc.


Je vais essayer de vous expliquer les différents traitements de surface qui s’effectue par électrolyse ou galvanisation, car la confusion est grande concernant les différentes appellations de tout ce qui est “couleur or”.



Pour résumer l’électrolyse (en simplifier) c’est un dépôt électrolytique d’une couche métallique plus ou moins épaisse (pas forcément de métal précieux (c’est le cas du chromage, nickelage dans l’industrie) sur une matière conductrice (un autre métal) dans le cas du bijou très souvent le laiton, cuivre ou bronze.


L’épaisseur du métal déposé se calcule en microns. Un micron, c’est un millième de millimètre. (C’est donc fin.)





LES DIFFÉRENTS TYPES DE DÉPOT :




Le flash


Dépot de moins d’1 micron.

( Je vous laisse imaginer la finesse de la dorure… )



Assez éphémère surtout sur les bijoux qui subissent des frottements répétitifs comme les bagues.




Prix assez attractif.




Mise à part le prix très attractifs, le flash n’a pas une très bonne tenue dans le temps , généralement on ne vous dit pas que c’est un flash.




La Dorure à l’or fin



Entre 1 et moins de 3 microns



Malgré son nom plus flatteur la dorure est une couche qui reste assez fine, mais qui est suffisante sur les bijoux qui ne subissent pas de frottements, comme les boucles d’oreilles, les broches par exemple.




Prix assez attractif.





Pour les deux cas de figure il n’y a pas de réglementation, les bijoux sont dans les deux cas, appelé doré. Vous pouvez donc acheter un bijou « doré à l’or fin» où la couche d’or déposé est un flash de 1 micron ... Malheureusement pour vous mais les appellations sont « juste».





Le Plaquage





Appellation réglementée, on ne peut dire plaquage qu’à partir de 3 microns. Il n’y a pas de limite maximum à cette épaisseur d’or mais il existe un seuil minimum en dessous duquel un bijou ne peut être qualifié de “plaqué”.




Les bijoux en « plaqué or » doivent être apposés d’un poinçon carré avec initiale du fabricant. Nécessite une déclaration d’existence auprès des douanes.



Il est donc plus résistant et est recommandé sur les bagues ou les pendentifs qui sont sujet au frottement. Un bon plaquage avec une bonne utilisation dure dans le temps.



Attention on voit très souvent des bijoux dorés qui sont appelés plaqués par erreur.


Je vais vous parler plus longuement de ce cas ici car j’ai choisi de travaillé le plaqué. Pour déterminer la qualité de la dorure on pense souvent à tort que c’est la pureté de l’or qui est importante. Ce n’est pas le cas: préférez un plaquage à 3 microns d’or 14K à une couche d’1 micron d’or 24K. : La pureté de l’or influe surtout sur la couleur de l’or (plus l’or est pur, plus il est jaune) et sur sa dureté donc sa capacité à résister aux rayures car le 24K se raye très facilement par exemple.


Dans mon cas j’ai opté à mon changement de doreur pour un plaquage à l’or 18K en 3 microns, pour maintenir un prix correct par rapport à l’or, comme je souhaite une couleur d’or assez jaune, mon doreur applique ensuite une couche d’or 22K pour la teinte. Avant je ne poinçonnai pas mes bijoux, car je n’étais pas au courant de cette obligation

(comme beaucoup de créateurs visiblement quand je regarde les stands de bijoux) et je n’avais pas fait les demandes auprès des douanes. (pas bien !)


Lorsque j’ai changé de doreur, celui-ci ma proposé d’apposer son poinçon de responsabilité, ce qui m’a tout de suite rassuré car cela veut dire qu’il s’engage à bien déposer la bonne épaisseur d’or, et croyais moi peu de doreurs le font. En tant que bijoutier nous n’avons quasiment aucun moyen mis à part une analyse par rayon mais qui est destructeur pour le bijou, de savoir combien notre doreur dépose de métaux précieux. Donc la confiance est de rigueur. Depuis ce changement de doreur donc j’ai décidé de me mettre à niveau et de faire mes démarches avec les douanes, et de créer mon poinçon carré afin de vous garantir à 100% que l’épaisseur d’or plaqué est bien de 3 microns, et est donc conforme avec la législation. (Pas de stress pour ceux qui ont acheté un de mes bijoux avant, il s’agit bien de plaqué or. )




Le Vermeil



Il s’agit d’un dépôt d’or de 5 microns sur de l’argent 925 ou massif.




Technique noble et ancienne. Considéré comme métaux précieux. Les bijoux en vermeil doivent être poinçonnées avec un poinçon en forme de V.



Je n’ai pas opté pour cette technique, car faire un bijou en argent est déjà assez couteux, et la couche d’or de 5 microns est très chère aussi. De plus lorsque celle-ci part ou est abimée elle laisse donc une surface grise apparaitre .Et l’or accroche

un peu moins bien sur l’argent que sur les métaux communs.




Le Gold-filled




Technique développée aux Etats-unis dorure plus épaisse réalisée mécaniquement : c’est à dire une fine plaque d’or vient être laminée sur le métal. (laiton très souvent.) En effet, pour qu’un bijou soit qualifié de Gold-filled, le poids d’or dans le bijou final doit être équivalent à 1/20ème de son poids.



Réalisés avec de l’or 14K, les bijoux en Gold-filled sont très résistants et pourront durer longtemps si on prend soin. Un peu plus cher à l’achat, forcément. Il commence à devenir très populaire en France.


Alors pourquoi ce n’est pas cette technique que j’utilise ?

Tout simplement car le gold-filled que l’on trouve en France et sous forme de fil à mettre en forme à la pince et que je n’utilise que très peu ces techniques. On ne trouve pas de plaque de métal gold-filled à venir scier pour mettre en forme, de plus les interactions classiques d’atelier comme la soudure, le martelage etc sont peu recommandées car au moindre coup de papier émeris ou de polissage vous pouvez entamer la couche d’or et donc vous retrouver avec du laiton ...

Donc très bon produit pour les créatrices qui réalisent des créations à partir du travail du fil, ou pour des éléments de fournisseurs comme la chaine.




J’espère que cela vous

éclaire un peu.



4 vues0 commentaire